top of page
Rechercher

Créateurs d'entreprises : un nouveau record en 2020 !

Mais quelles difficultés ces aventuriers des temps nouveaux doivent-ils surmonter ?


Les Français ont atteint un nouveau record de créations d'entreprises en 2020, et ce, malgré la crise sanitaire : 848.000 entrepreneurs se sont lancés, soit une hausse de 4% par rapport à 2019. Cette hausse du nombre d'immatriculations s'est opérée sur la totalité du territoire Français excepté en Corse et en Martinique.



Les secteurs favoris des créateurs ?

Les activité de transport et d'entreposage arrivent à la première place avec une augmentation de 22% ! En deuxième position nous retrouvons les activités immobilières (+10%) puis le commerce (+9%).


Le statut préféré des Français !

Nos créateurs ont particulièrement plébiscité le statut de micro-entrepreneur qui a augmenté de 9%.

Le nombre d'entreprises individuelles classiques, lui, a diminué de 13% par rapport à 2019.

Le nombre de créations de sociétés sont restés stables.



Égalité des sexes ?

Pas vraiment... Nous noterons que parmi les créateurs de 2020 qui ont en moyenne 36 ans, seuls 40% sont des femmes !



(Source : INSEE)



Créer son entreprise : pourquoi ?


Plus de 33% des créateurs sont des salariés du secteur privé. Mais pourquoi se lancer dans l'entreprenariat quand on a déjà un emploi salarié qui semble être plus sécurisant que d'être à son compte ?


Le souhait d'être indépendant est la motivation de 62% des créateurs !

Viennent ensuite le goût d'entreprendre ou de relever de nouveaux défis (44%).

La volonté d'augmenter ses revenus arrive en troisième position pour 24% des nouveaux entrepreneurs.

13% des aventuriers eux affirment qu'ils ont été contraints de se lancer parce qu'ils étaient sans emploi.



Quelles sont les difficultés rencontrées ?



Il ne s'agit pas d'une légende ! Bien que les formalités de création soient de plus en plus simples, 83% des créateurs confient avoir rencontré des difficultés pour mener à bien leur projet.

Voici les principales difficultés évoquées :

  • Les formalités administratives : 43%

  • La réglementation des formalités administratives : 23%

  • Le choix du statut et du régime : 21%

  • L'obtention d'un financement : 21%

  • La solitude : 21%


50% des entreprises mettent la clé sous la porte avant la fin de leur cinquième année d'existence.


Depuis des années, le régime micro-entrepreneur "booste" la création d'entreprises en France grâce à sa simplicité. Il permet à de nombreux entrepreneurs d'accéder facilement à l'entreprenariat et d'éventuellement tester leur idée avant de créer leur société.

Cependant la manque de préparation est souvent fatal. Les premières années de vie de l'entreprise permettent de peaufiner et d'adapter les stratégies économiques et marketing.

L'étape des 2 à 5 ans de l'entreprise est quant-à-elle cruciale car il s'agit de la phase de développement de l'activité : rechercher et fidéliser de nouveaux clients, se démarquer de la concurrence...

La troisième année est aussi généralement celle des régularisations des cotisations... Malgré des premières années florissantes, ces régularisations peuvent être fatales pour l'entreprise si celle-ci n'a pas su préparer et anticiper ces échéances.


Les entreprises accompagnées sont plus solides !


Les entreprises accompagnées augmentent leurs chances de dépasser le cap des 5 ans de 70%.

De nombreuses solutions existent, profitez-en : chambres consulaires, associations, consultants... Et bien sûr, organismes de formation !



Notre solution, juste pour vous !